Assurance : c’est quoi la responsabilité civile ?

Nous sommes tous susceptibles un jour de causer de tort à autrui et que la victime nous demande la réparation. Sans assurance, vous devez payer de votre poche les dommages et les intérêts nécessaires. Face à ces risques, il vous suffit de souscrire à une assurance responsabilité civile. Elle vous permet de couvrir les conséquences financières de votre responsabilité.

La notion de la responsabilité civile

Le concept de responsabilité civile est décrit par le Code civil, appliqué au droit interne. Il faut bien distinguer la responsabilité civile de la responsabilité pénale. D’après la loi, vous avez également l’obligation de réparer les dommages que vous pouvez causer volontairement ou involontairement à autrui. La responsabilité civile est un fait dit « générateur de responsabilités » imputées à l’auteur du dommage. L’assurance responsabilité civile prend en charge les dommages causés aux tiers. Les torts causés volontairement à autrui ou à ses proches ne sont pas couverts par l’assurance. L’assureur ne peut intervenir s’il y a eu volonté de causer les dommages et conscience des conséquences d’actes.

Les avantages d’une assurance

Les préjudices peuvent être commis par l’imprudence de l’assuré, par les enfants ou les animaux. L’assurance permet d’assurer les conséquences des dommages corporels, matériels et immatériels. Elle se substitue à l’assuré pour indemniser la victime. L’assurance prend sa part de responsabilité en cas de dommage subi par la victime. Généralement, le courtois doit garantir toutes les personnes qui vivent sous le toit familial, les enfants, le conjoint et vos activités bénévoles. La garantie prévue dans des contrats couvre tous les dommages et les préjudices causés par le souscripteur ou par les animaux qu’il garde.

Les fonctionnalités d’une assurance responsabilité civile

Dès la souscription d’une assurance, la responsabilité civile d’un particulier est automatiquement incluse. Il convient de lire attentivement le contrat portant la garantie de responsabilité civile et de vérifier le niveau de garantie applicable. Quand un dégât survient, le signataire prévient son assureur avant le délai prescrit dans le contrat. L’assuré transmet une déclaration de sinistre mentionnant les faits et les coordonnées de la victime. L’auteur du dommage doit également joindre tous les éléments du dossier et les pièces utiles. L’assurance négocie avec la victime lorsque l’accident est pris en charge.

Les dégâts commis sont cautionnés dans la limite des plafonds qui paraissent très variables même s’ils sont en général élevés. Soyez vigilant et comparez les offres des assureurs en matière de garantie. Pour un meilleur choix, l’étude du contrat devrait être prise au sérieux.

Comment bien choisir son assurance auto ?
Assurance : comment éviter les arnaques ?